Voir Christ enseveli et ressucité

  • La clé de la prière

    La prière est l’art de communiquer de manière efficace avec Dieu pour qu’il nous exauce. Comment en effet un homme inconnu parmi les  sept milliards de personnes de la terre, habitant dans un village tout aussi inconnu peut-il parler de là où il est, que sa prière monte et atteigne le trône de Dieu, et que Celui-ci l’entende, l’écoute, examine sa requête et  l’exauce ?

    La clé sert à ouvrir ou à fermer une serrure, à serrer ou à desserrer un boulon. Si donc la prière est une clé, c’est qu’à chaque situation correspond une prière particulière. N’importe quelle prière en tant que clé ne peut ouvrir n’importe quelle porte. De même si vous perdez la clé de votre voiture, de votre coffre fort ou de votre maison, vous n’en aurez plus accès. Chacun a la clé de la prière qui correspond à sa situation. La clé de la maison de ton voisin ne peut ouvrir ta maison à toi et vice versa. Un ministère sans la clé de la prière est un ministère mort. Le succès de ton ministère dépend de ce que tu fais avec la clé de la prière.

    Dans hébreux 4 :16, il est dit : « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » Le trône de la grâce, bien qu’il s’agisse d’une grâce, a aussi sa clé d’accès.

    Six révélations nous permettent d’avoir accès à ce trône.

    Première révélation : Dieu exauce toujours la prière et celle-ci doit être enseignée pour être bien maîtrisée
    Jean 11 : 41-42 : «…Et Jésus leva les yeux en haut, et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé. Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours… »

    Jésus affirme ici que, le concernant, Dieu l’exauce toujours, lui considéré ici dans sa dimension humaine. Lorsqu’il se trouve dans des épreuves ses larmes se transforment en joie (hébreux 5 :7). Certains diront que pour eux, c’est de temps en temps que Dieu les exauce et d’autres jamais. Une prière qui n’est pas exaucée n’est pas une prière.

    Dans Luc 11 :1, les disciples de Jésus ayant remarqué sa vie de prière, celle dans laquelle il est toujours exaucé, lui demande de leur enseigner à prier. Avez-vous jamais appris à prier ? Généralement les gens apprennent à prier sur le tas avec leurs voisins d’église à force de les entendre débiter des paroles en guise de prières. Finalement peu savent réellement comment prier. On a besoin d’être enseigné à prier, sinon il n’y aura pas d’efficacité.
    Deuxième révélation : la prière apporte toujours la joie parfaite
    Quand la clé de la prière est bien utilisée et que l’on reçoit l’exaucement, nous avons la joie parfaite : « En ce jour-là, vous ne m'interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. »

    Pourquoi continuerai-je à prier si je ne suis pas exaucé ? Pourquoi continuerai-je à venir à des réunions de prière m’essouffler si je ne reçois aucun exaucement ? Toute motivation disparait dans ce cas et c’est pourquoi beaucoup ne prient plus.
    Troisième révélation : la prière d’importunité
    Certaines prières ne sont pas exaucées immédiatement. Ces prières mettent souvent en relation trois personnes. Celui qui prie s’adresse à celui qui a la solution (Dieu) au profit d’une autre personne en danger ou dans un besoin pressant. Cette sorte de prière nécessite de la persévérance car Dieu veut savoir si vous êtes prêt à payer le prix pour sauver votre frère. Si vous abandonnez, un malheur adviendra mais si vous persévérez, celui qui a la solution vous exaucera à coup sûr. La prière d’importunité  correspond au stade d’université de la prière où l’on frappe et attend que l’on vous ouvre ou pas la porte.

    Quatrième révélation : la prière et le jeûne
    Le jeûne ne change pas Dieu. Le jeûne c’est pour soi-même. Il permet d’ôter l’incrédulité qui empêche d’avoir de l’efficacité dans la prière. Dans Mathieu 17 : 19-21, Jésus reproche à ses disciples d’être incrédules et de ne par conséquent pas être en état de chasser un démon en particulier. Pour chasser cette incrédulité, il enseigne qu’il leur faudra jeûner afin d’être dans les bonnes dispositions pour chasser le démon. Cela ne veut pas dire que pour tout démon il faudra jeûner auparavant. Nous avons déjà reçu toute autorité pour les chasser (Mathieu 10 :1). Le jeûne n’interviendra que pour nous fortifier et ôter l’incrédulité. Le jeûne agit ici comme un lubrifiant pour permettre à la clé de la prière de bien tourner dans la serrure.

    La veuve (faible parmi les faibles) face au juge inique (monde satanique) n’a pu trouver solution à son problème que grâce à son insistance (prière d’importunité). Cette prière persévérante a un impact certain sur Satan qui finit toujours par lâcher prise. Il faut disposer d’équipes de gens capables dans les églises de secouer le monde satanique par des prières dites avec foi et autorité.
    Cinquième révélation : la prière de la foi
    Jacques 5 :14 : « Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur ». La prière de la foi ne tient pas compte des circonstances. Elle a les regards fixés sur Jésus l’auteur et le consommateur de la foi et est basée sur sa Parole. Ainsi c’est en soi que l’on prend conscience des réalités invisibles pour les manifester dans le visible par la foi. L’église à laquelle tu penses est déjà construite en toi. Fais là donc sortir. S’il n’y a rien en toi, rien ne sortira.

    Sixième révélation : la forme supérieure de la prière
    Romains 8 : 26-27 : « De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ; et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints. » Jude 20 : « Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit…»

    Il s’agit de la prière en langues ou prière en Esprit. Satan haie cette prière et essaiera toujours de vous amener à douter de la véracité de votre prière en langues, celle-ci étant d’une efficacité redoutable pour des révélations et contre les forteresses sataniques. Satan ne comprend aucun mot de ce qui est dit et se retrouve totalement déstabilisé. « En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères. » (1 corinthiens 14 : 2). L’exaucement de la prière en langues est certain car c’est selon Dieu qu’elle est dite. Il faut s’exercer à faire de longues prières en langues (deux à trois heures et plus) et vous verrez le ministère transformé.

    L’ensemble de ces six révélations a pour but de vous permettre d’avoir accès au trône de grâce et d’être exaucé. Voici quelques références bibliques qui vous inspireront pour des prières efficaces.
    2 chroniques 7 :1 : « Lorsque Salomon eut achevé de prier, le feu descendit du ciel et consuma l'holocauste et les sacrifices, et la gloire de l'Éternel remplit la maison. »
    2 chroniques 30 :27 : « Les sacrificateurs et les Lévites se levèrent et bénirent le peuple ; et leur voix fut entendue, et leur prière parvint jusqu'aux cieux, jusqu'à la sainte demeure de l'Éternel. »
    Daniel 9 : 21 : « je parlais encore dans ma prière, quand l'homme, Gabriel, que j'avais vu précédemment dans une vision, s'approcha de moi d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir. »
    2 Rois 6 : 15-18 : « Le serviteur de l'homme de Dieu se leva de bon matin et sortit ; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l'homme de Dieu : Ah ! mon seigneur, comment ferons-nous ? Il répondit : Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. Élisée pria, et dit : Éternel, ouvre ses yeux, pour qu'il voie. Et l'Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d'Élisée. »
    Actes 12 : la prière de foi de l’église permit qu’un ange du Seigneur vienne libérer Pierre de prison.
    2 corinthiens 1 :11 : « vous-mêmes aussi nous assistant de vos prières, afin que la grâce obtenue pour nous par plusieurs soit pour plusieurs une occasion de rendre grâces à notre sujet. » ; Romains 15 : 30-31 ;  (soutenir les serviteurs de Dieu par la prière).
    La prière de confrontation : Elie se confronte aux prophètes de Baal et Astarté
    Aaron et Hur et Hur soutiennent Moïse dans la prière pour que Josué dans la vallée puisse vaincre l’ennemi
    Dans 1 Samuel 1 et suivants, Anne révolutionne sa vie de prière en cessant de compter désormais sur les prières de son mari.

    Puissent ces références bibliques vous enseigner la prière victorieuse pour le succès du ministère.

    La Rédaction du CIMIDI

  • La loi réciproque de l'autorité et de la soumission pour avoir un triomphe permanent et définitif.

    Dieu nous a appelé pour prêcher l'évangile de Jésus et c'est ce dont le monde a besoin aujourd'hui. Ce qui fait la faiblesse de l'église aujourd'hui c'est qu'on a abandonné le message de la croix pour prêcher des doctrines. Paul et Silas ont bouleversé le monde d'alors avec le message de la croix, Christ mort et ressuscité sans même avoir tout ce que nous avons aujourd'hui. Ce qui est important c'est ce que la croix a fait et ce qu'elle a fait à notre vieil homme. Le vieil homme a été crucifié à 100%.


    Si la croix avait pris place dans nos vies personnelles il n'y aurait pas tant de diversion dans le milieu Chrétien.
    Dans un pays l'incivisme c'est refuser de se soumettre aux autorités du pays. L'incivisme spirituel c'est aussi le refus de se soumettre à Dieu et à sa parole. L'incivisme sur le plan naturel entraîne des dégâts dans un pays ( morts prématurés, accidents,...). L'incivisme spirituel aussi entraîné des dégâts dans nos vies ( maladies, divorces, pauvreté, échec...).
    La loi réciproque de l'autorité et de la soumission nous permet de vivre dans le triomphe de la domination.


    Genèse 1:26-27. Dieu a créé un être humain mâle et femelle a son image et à sa ressemblance. Dieu est un Dieu d'ordre et de discipline, il s'auto-soumet à sa propre volonté. L'homme a été créé par Dieu pour diriger la terre par la loi de l'autorité et de la soumission. Sans cette loi il est impossible de diriger la terre. Satan a dérogé à cette règle c'est pourquoi il a été chassé du jardin et précipité sur la terre.
    Adam a été créé de nouveau en Dieu et nous aussi nous avons été créé de nouveau par le Saint-Esprit. Adam et nous au départ, étions sur le même pied d'égalité.
    Dieu a insufflé sa propre nature en Adam au départ et c'est ce qui lui avait rendu semblable à Dieu . Il en a été de même pour nous aussi à notre nouvelle naissance, nous sommes devenu un même esprit avec le Seigneur.
    Genèse 1:28. Ici c'est l'autorité et la bénédiction que Dieu a accordées à Adam. L'assujettissement et la domination allait être manifestés en Adam. Mais avant cela Dieu l'a au préalable béni. Dans Ephésiens 1:3 Dieu nous a aussi béni en Christ dans les lieux célestes de toutes sortes de bénédictions.


    Dieu a fait toutes ces choses souverainement en nous. Après quoi il a donné une parole à Adam qui allait dynamiser tout ce qu'il avait dit à Adam, de même Dieu nous a parlé à notre nouvelle naissance pour nous montrer notre retour à la domination pour reprendre la domination que Adam avait interrompu. C'est par la croix que Dieu a réconcilié Adam avec Dieu et lui a redonné l'autorité par la soumission.
    Psaumes 8:5. En Christ nous avons été repositionnés.
    L'autorité et la soumission concernent Dieu premièrement et deuxièmement les hommes. C'est Dieu qui a établit les autorités.
    Refuser de prendre part aux réunions convoquées par les autorités de son église locale c'est de l'incivisme spirituel.
    Quand nous sommes devenus de nouvelles créations, Dieu nous a élevé et honoré en nous positionnant en Christ avec lui dans les lieux célestes. L'insoumission amène un homme de Dieu à retirer la bénédiction sur la vie des gens.
    Samuel le prophète a pu exercer son autorité parce qu'il avait appris l'autorité et la soumission , il savait que pour manifester l'autorité, il fallait être soumis à l'autorité supérieure. Depuis sa jeunesse il était soumis à Dieu et ne laissait tomber a terre aucune de Ses paroles.


    La parole d'autorité que Dieu a donné à Adam se trouve dans ce passage
    Genèse 2:16. C'est cette parole qui allait déclencher son futur ou arrêter son futur.
    Une armée non soumise à ses autorités n'est plus une armée, ce sont simplement des civils qui se promènent en habits kakis.
    Dès que Adam et Ève ont désobéi à Dieu ils ont perdu l'autorité qui était la gloire de Dieu et dès ce moment les animaux et même la terre se sont révoltés contre Adam. Et il a commencé à souffrir sur la terre.
    Dans la vie spirituelle nous ne pouvons pas avoir la victoire si nous refusons l'autorité que Dieu a placée sur nous.


    Le premier homme né de femme s'appelle Caïn, il est le fils aîné de toute la terre et à cause de ça il avait droit à la double portion. Nous allons voir s'il va pouvoir régner. Genèse 4:1. Adam et Ève ont appris à leur enfant à marcher sous le règne de Dieu. La première infraction de Caïn c'était son mode d'adoration de Dieu. Il a voulu adorer Dieu avec le fruit de ses efforts qui n'était mêmes pas les prémices bien que ce soit beaucoup. Pourtant son frère Abel a obéit à ce que Dieu avait dit que sans effusion de sang il n'y a pas de pardon de péchés. Il a sacrifié ses brebis premiers nés qu'il a mis à part pour Dieu. Il a par cet acte mis Dieu en premier dans sa vie. Dieu en voyant cela a agréé l'offrande d'Abel et a refusé celui de Caïn. Quand Dieu a rejeté l'offrande de Caïn il fut irrité et son visage devint abattu. Mais Dieu pour l'aider est venu le conseiller et l'avertir sur les conséquences de sa mauvaise réaction. Il lui a dit que s'il agit bien en se levant il va dominer sur le péché dont les désirs l'attirent. Mais s'il agit mal le péché est couché à sa porte. Malgré l'avertissement de Dieu, Caïn s'est levé, a attiré son frère et l'a tué. Après ça Dieu vient lui demander où son frère Abel était, il répondit avec arrogance à Dieu en disant qu'il n'était pas le gardien de son frère. Dès ce moment, Dieu le maudit directement. Il a été maudit a cause du fait qu'il a refusé de se soumettre à Dieu et à la capacité que Dieu lui avait donné pour dominer sur le péché.
    Matthieu 8:6-9. Chez un militaire, la soumission n'est pas un problème. Nous nous sommes des soldats de Christ, mais nous nous considérons comme des civils. Dans ce passage le centenier Romain dit à Jésus que lui, il est soumis à son autorité supérieure et automatiquement ces éléments lui sont soumis aussi. Il dit que Jésus aussi étant l'autorité suprême sur la maladie, la mort, les situations... Toutes ces choses aussi étaient soumises à Jésus.


    Les fils de Scéva n'étaient pas soumis à l'autorité et au nom de Jésus, c'est pourquoi ils n'ont pas pu exercer avec le nom de Jésus. Ils ont au contraire été fouetté par le démoniaque à tel point qu'ils on fuit en laissant leur habits tout nus. Ils étaient rebelles dans leurs cœurs. Les démons ont répliqué aux fils de Scéva quand il leur ordonnait de sortir du démoniaque, qu'ils connaissaient Paul et Jésus, mais eux qui sont ils? Ils sont rebelles et insoumis aussi comme eux donc ils n'ont pas le droit de les chasser.

     

    Orateur: Dr Mamadou KARAMBIRI

    Redaction Messager CIE/MIA

  • La prière de percée ou passer en force

    Jérémie 33 : 1-3 : « La parole de l'Éternel fut adressée à Jérémie une seconde fois, en ces mots, pendant qu'il était encore enfermé dans la cour de la prison : ainsi parle l'Éternel, qui fait ces choses, l'Éternel, qui les conçoit et les exécute, Lui, dont le nom est l'Éternel : Invoque-moi, et je te répondrai ; Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas».


    Le prophète Jérémie fut consacré dès le ventre de sa mère. Il commença son ministère alors qu’il n’était encore qu’un adolescent. Il eut un parcourt plein d’embuches et en a beaucoup souffert. Au moment où il donnait cette prophétie, il était en prison. C’est donc dans un grand moment de découragement que Dieu l’invite à l’invoquer afin qu’il lui révèle de grandes choses, des choses cachées.


    Il te faudra cette année forcer le passage de la bénédiction spirituelle, matérielle, financière et professionnelle. Rien ne devrait t’empêcher de connaître une telle percée. Il y’a des choses cachées, de grandes choses qui te concernent que tu ne connais pas encore.
    Tu es peut-être dans une situation où tu penses que tout est fini, qu’il n’y a plus rien à faire ; ou tu es cette personne qui se trouve à un niveau où tu te satisfais de ta situation, croyant avoir atteint le sommet. Dans l’une où l’autre des situations, tu es semblable à une personne enfermée dans un trou (même s’il s’agit d’un trou doré à ton goût) et qui croit que l’univers se résume à ce trou. Dieu, n’est content ni de ta situation ni de ta mentalité. Si ta situation est comme celle de Jérémie (tu crois que tout est fini) ou si tu crois que tu as atteint ce qu’il y a de mieux pour ta vie, sache que Dieu a encore de grandes choses, des choses cachées à te révéler que tu ne connais pas encore. Tu peux passer en force en brisant la dalle qui ferme ton trou et surgir de tes ténèbres.


    Tu es capable d’avoir une percée à partir de la situation où tu es et te retrouver dans une position que tu ne peux imaginer. Pour cela il te faut atteindre la dimension spirituelle où Dieu t’attend ; celle de celui qui a un esprit supérieur et qui croit que Dieu est capable de faire bien au-delà, infiniment au-delà de ce qu’une personne peut imaginer : « Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! (Ephésiens 3 :20-21).


    Dans le monde où nous vivons et particulièrement à partir de cette année 2013 (année où le monde entre dans une période difficile), nous ne pourrons pas nous en sortir en demeurant dans la même dimension spirituelle que celle des années passées. Il nous faut un esprit qui domine le monde des ténèbres. C’est ce qui fera la différence entre nous et ce monde. La bible est pleine d’exemples où le fait d’avoir eu un esprit supérieur a fait une différence nette avec le monde des ténèbres et propulser ceux qui possédaient un tel esprit à des positions auxquelles ils ne pouvaient même pas imaginer même en rêve. Citons quelques exemples.

    Daniel 2 : 1-49 : Dans ce passage, Daniel, grâce à son esprit supérieur (Daniel 5 : 11-12 ; Daniel 6 :3) révéla et interpréta le songe du roi.
    « … Le roi leur dit : J'ai eu un songe ; mon esprit est agité, et je voudrais connaître ce songe. Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne : O roi, vis éternellement ! Dis le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l'explication. Le roi reprit la parole et dit aux Chaldéens : la chose m'a échappé ; si vous ne me faites connaître le songe et son explication, vous serez mis en pièces, et vos maisons seront réduites en un tas d'immondices. …Les Chaldéens répondirent au roi : il n'est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi… Et Daniel se rendit vers le roi, et le pria de lui accorder du temps pour donner au roi l'explication. Ensuite Daniel alla dans sa maison, et il instruisit de cette affaire Hanania, Mischaël et Azaria, ses compagnons, les engageant à implorer la miséricorde du Dieu des cieux, afin qu'on ne fît pas périr Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone. Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux… Le roi adressa la parole à Daniel et dit : En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret. Ensuite le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents ; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l'établit chef suprême de tous les sages de Babylone. Daniel pria le roi de remettre l'intendance de la province de Babylone à Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et Daniel était à la cour du roi ».

    Dans Genèse 41, Joseph grâce à son esprit supérieur devint le Premier Ministre de l’Egypte.
    David dit au verset 12 du psaume 92 « Mon œil se plaît à contempler mes ennemis, Et mon oreille à entendre mes méchants adversaires». Il s’agit ici bien entendu de l’œil et de l’oreille spirituels.  Cette capacité appartient à celui à qui Dieu donne un esprit supérieur. David fut un très grand roi et remporta victoires sur victoires face à  ses innombrables ennemis.


    Dans 2 Rois 6 : 15-17, Elisée prie afin que les yeux spirituels de son serviteur s’ouvrent pour qu’il voit l’armée de Dieu qui les protège : « Le serviteur de l'homme de Dieu se leva de bon matin et sortit ; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l'homme de Dieu : Ah, mon seigneur, comment ferons-nous ? Il répondit : ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. Élisée pria, et dit : Éternel, ouvre ses yeux, pour qu'il voie. Et l'Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d'Élisée ».
    Dans 1 Jean 4 : 4 il est écrit que Celui qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde. Comment se fait-il alors que beaucoup d’enfants de Dieu ne voient ni n’entendent rien du monde surnaturel ?


    Pour passer en force, il faut pouvoir voir et entendre spirituellement les choses cachées. Un enfant de Dieu ne doit pas vivre dans l’obscurité et la surdité spirituelles. Il ne pourra s’en sortir dans le monde actuel et dans celui à venir avec de tels handicaps.
    Sur la base des passages bibliques cités, ta principale prière à partir de maintenant devrait être que Dieu t’accordent des yeux et des oreilles spirituelles. Si tu obtiens cela les autres choses suivront. L’Eternel t’invite à le lui demander dès maintenant lorsqu’il dit «Invoque-moi, et je te répondrai : Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas».


    Ne pense pas que tout est fini ou que tu as déjà atteint les sommets. Invoque l’Eternel et il te révèlera des choses cachées, de grandes choses ; il te donnera de nouvelles capacités spirituelles, c'est-à-dire des dons spirituels qui te permettront entre autres de voir et d’entendre ce qui ne relève pas du naturel. Ce sera là la clé de ta percée. Dieu demande seulement que tu l’invoques.

    Il y a des exaucements qui correspondent au statut d’enfance spirituelle. Il te faut atteindre le niveau de l’adulte pour obtenir des exaucements d’adultes. Galates 4 nous exhorte à quitter l’enfance. Au stade de l’enfance, si Dieu vous accorde certaines bénédictions vous serez incapables d’en faire bon usage pour sa gloire. Au contraire vous irez à votre perdition. Seriez-vous d’accord que l’on mette entre les mains d’un adolescent de 15 ans un milliard de francs ?


    Alors, pour ta percée, invoque l’Eternel afin qu’il t’élève au statut de ceux à qui il annonce de grandes choses  et révèle des choses cachées.

    Prophète Emmanuel Sawadogo

  • La puissance de Dieu rend le témoignage possible

    La puissance de Dieu c'est la puissance du Saint-Esprit et c'est elle qui rend le témoignage possible. Actes 1:8. Le contenu de ce verset est très très important. De manière générale nous avons très souvent de maigres résultats par rapport à l'Evangélisation et la mission à cause du manque de puissance. On ne peut pas gagner des âmes sans une vie de sainteté. Il faut d'abord l'onction du Saint-Esprit pour avoir des résultats. L'onction a un effet sur nos dires et nos faits. Si tel n'est pas le cas dans nos vies nos dires et nos faits seront sans effets.


    Actes 19:20. Les fils de Scéva, leur dires et leurs faits n'avaient point d'effets à cause du fait qu'ils étaient sans puissance. Les démons savent discerner ceux qui ont la puissance et ceux qui ne l'ont pas. Ici ce n'était pas le Saint-Esprit qui parlait, mais un esprit mauvais qui demandait aux fils de Scéva qui ils étaient. Ils leur disait qu'eux il savent qui est Jésus et qui est Paul, mais eux qui sont-ils? Sans le Saint-Esprit en nous, nous ne pouvons pas utiliser le nom de Jésus pour chasser les démons, ça ne marchera pas. Le nom de Jésus appartient à ceux qui sont fils de Dieu et en qui le Saint-Esprit réside. L'esprit mauvais peut résister et même être violent et agressif, ils se sont jetés sur les fils de Scéva et les ont agressé à tel point qu'ils se sont enfuis tous nus. Quelle misère! Si les esprits impurs peuvent parler et agir à combien plus forte raison nous? Nous voyons qu'il est nécessaire pour nous d'avoir le Saint-Esprit. Ceux qui n'ont pas Jésus sont misérables parce qu'ils n'ont pas la puissance du Saint-Esprit. Il nous est impossible de témoigner du Seigneur Jésus sans la puissance du Saint-Esprit, si nous nous entêtons à le faire nous allons subir les mêmes conséquences que les fils de Scéva. L'onction sur nous, avec nous et en nous est nécessaire si nous voulons être des témoins efficaces. Beaucoup sont sauvés, mais ne fonctionnent pas, comme une télé qu'on a acheté et qu'on ne met pas en marche. Même si c'est une nouvelle télé si on ne la branche pas elle ne va pas marcher. Il en est de même pour nous, Jésus nous dit que nous sommes sauvés, mais pour fonctionner il nous faut attendre la puissance du Saint-Esprit. Sans cette puissance nous ne pouvons rien faire. Une nouvelle télé qui n'est pas mise en marche n'est pas différente d'une télé qui est gâtée. Le but de Jésus n'est pas seulement notre salut, mais pour qu'après notre salut nous puissions fonctionner avec la puissance du Saint-Esprit pour aller annoncer sa Bonne Nouvelle. Nous sommes des flèches entre les mains de l'Eternel pour impacter c'est à dire pour être des témoins de Christ. C'est le Saint-Esprit qui fait fonctionner le royaume de Jésus, qui fait fonctionner le témoignage, l'Evangélisation, la mission, la parole de Dieu. Les choses ne fonctionnent pas parce que nous sommes chrétiens, mais parce que nous sommes branchés au Saint-Esprit. C'est en étant connectés au Saint-Esprit que nous découvrons notre identité en Christ ce que nous sommes, pouvons et avons en Christ et par Christ. Dans le royaume les choses ne fonctionnent que par le Saint-Esprit. Nos résultats après notre conversion sont étroitement liés à notre communion avec le Saint-Esprit. Il n'y a que le Saint-Esprit qui fait fonctionner la puissance de Dieu. On se branche au Saint-Esprit par la prière et l'obéissance, c'est ce que les disciples ont fait quand Jésus les a dit d'attendre la venue du Saint-Esprit à la chambre haute. Si les choses ne fonctionnent pas dans notre vie, c'est à cause du fait que nous ne sommes pas remplis du Saint-Esprit. C'est quand Pierre a été rempli du Saint-Esprit qu'il s'est tenu devant une grande foule et a prêché le Christ et a l'issu de cette prédication trois mille personnes ont donné leurs vies à Jésus. C'est la puissance du Saint-Esprit qui est importante, c'est elle qui amène Dieu à agir dans nos vies et sur le terrain d'évangélisation quelque soit la foule d'opposition. Ce qui est important c'est la puissance qui va nous amener à être témoins de Christ. C'est le Saint-Esprit qui fait l'œuvre et qui produit les résultats. Actes 2:42. Pas de puissance en nous, pas de puissance dans l'église et pas de puissance dans le monde. La puissance dans l'église et le monde dépend de la puissance du Saint-Esprit en chacun de nous. Ce qui est important c'est qu'une puissance parte de nous vers les autres et dans le futur, pas de courir chercher des puissances partout. Ça se passe de l'intérieur vers l'extérieur. Jésus nous a sauvés pour rendre nos vies productives, si nous refusons cela nous allons souffrir et être tout le temps frustrés.


    Quelqu'un qui connaît Dieu pardonne toujours et quelqu'un qui ne connaît pas Dieu accuse toujours les autres et pense que c'est les autres qui ont toujours tort. Même Jésus à la croix a dit: Père pardonne leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font.
    Jésus n'a pas dit que les extrémités de la terre recevront une puissance, il a dit VOUS. c'est d'abord nous et après nous amenons cette puissance vers les autres et partout dans le monde. La faiblesse de l'Eglise vient du fait que les chrétiens sont eux-mêmes faibles. Que Dieu nous donne d'être des témoins vivants et efficaces pour lui. Quand nous arrivons à installer le mouvement du Saint-Esprit en nous c'est ce qui provoque toute la puissance de transformation en nous. Actes 5:28. C'est l'impact du Saint-Esprit dans la vie des disciples de Jésus qui les a amenés à remplir tout Jérusalem de la doctrine de Christ.


    Une fois que nous nous laisserons enflammés par le Saint-Esprit, c'est en ce moment que nos vies porteront du fruit pour la gloire de Dieu et que tout va changer. Tous nous voulons la puissance du Saint-Esprit, mais il y a des obstacles sur chaque chemin appelé le chemin de la croix, mais avec Dieu nous arriverons comme Jésus, si nous marchons selon Ses règles. Nous devons prier pour que Dieu nous forme, nous transforme, nous qualifie nous équipe. Les obstacles ne pourront pas nous empêcher d'y arriver. Un chrétien sans formation est un chrétien dangereux, laissons nous former et alors nous verrons la puissance du Saint-Esprit sortir de nous et nous accompagner dans la mission que Dieu nous a confié. Laissons le Saint-Esprit allumer son feu en nous par la prière, et nous surmonterons les défis et tous les obstacles pour y arriver. En disant aux disciples d'attendre à la chambre haute c'était en même temps pour qu'ils sachent qu'ils ont des défis à relever. C'est quand nous n'avons pas de vrais défis que nous avons des excuse du genre qu'on aime pas prier, si les défis à relever dans nos vies étaient grands on allait même pas attendre qu'on nous demander de prier. A Gethsémané quand Jésus savait qu'il devait relever un grand défi il n'a pas somnolé, il a prié des heures et des heures alors que les disciples Pierre, Jean et Jacques n'ont pas pu prier avec lui une seule heure. Réveillons nous ! Celui qui n'a plus de défis doit se poser des questions à savoir si le Seigneur a toujours confiance en lui. Elisée a demandé à Guehazi: est-ce que c'est le moment de prendre de l'argent? Tous ceux à qui Dieu fait confiance auront toujours des problèmes, c'est-à-dire des défis à relever. Les disciples ont compris que c'est une grande marque de confiance que Jésus a placé en eux, ils se sont pardonnés et il on commencé à travailler après avoir étés tous remplis du Saint-Esprit. Avec Dieu il n'y a pas de caresses, c'est des entraînements. Dieu nous met a l'épreuve dans le but de fortifier notre foi. Nous pouvons relever nos défis, malgré les pressions et les tensions, ces choses vont nous discipliner davantage. Si ces choses sont hors de notre vie c'est que nous sommes en danger. Quelqu'un qui dit qu'il n'a pas de problèmes ment, Jésus lui-même notre Seigneur avait des problèmes. Pour être l'homme, la femme, l'église,... Que Jésus veut voyons dans Jean 16:33. Jésus nous dit que nous aurons des tribulations mais de garder courage car il vaincu le monde.


    La différence entre un obstacle et une opportunité c'est notre manière de regarder. D'autres regardent les obstacles tandis que d'autres les opportunités. C'est le cas des dix espions envoyés par Moïse pour espionner la terre promise. Huit d'entre eux ont vu les obstacles, Josué et Caleb ont vu les opportunités, ils ont vu les choses telles que Dieu les voyait. Chaque opportunité a une difficulté et vice-versa ou encore chaque problème a une solution et chaque solution a un problème. Quand Jésus nous dit de prier c'est que la solution est dans la prière. Tout problème a le germe de la solution en lui. Soyons connectés au Saint-Esprit et alors la puissance de Dieu en nous fera de nous des témoins efficaces.

     

    Orateur: Pasteur Elisée ZERBO

    Par Messager CIE/MIA

  • Le vrai adorateur du Père est un véritable ami de son fils.

    Nous ne pouvons pas triompher tant que notre caractère n'est pas identifié à celui de Dieu. Un vrai adorateur est caractérisé par la disposition de son cœur et non par les chants et les gesticulations. Dieu ne cherche pas de grands champions ou des gens parfaits par eux-mêmes, mais des gens dont le cœur est tout entier à lui. Celui-la qui aime le Père rend le fils content et celui qui aime le fils adore le Père. Ne soyons pas des chercheurs de position à l'Eglise aimons et adorons le Père.
    Cantique des cantiques 8:6. Si la mort anéanti tout, l'amour restaure tout, vivifie tout. L'amour est aussi fort que la mort. Nous pouvons bloquer satan et tous nos ennemis par l'amour. Là où y a l'amour les ennemis ne peuvent pas attaquer.
    La mort c'est la nature de satan tandis que l'amour est la nature de Dieu, repoussons donc la mort par l'amour. Un Homme dont le cœur est tout entier à Dieu est un véritable ami de Jésus-Christ.


    Jean 14:21. Celui qui aime Jésus est automatiquement aimé par le Père et si le Père l'aime il est un véritable ami du Fils Jésus. L'année du triomphe c'est l'année de l'examen. Examiner son cœur et voir s'il est agréable à Dieu, s'il aime réellement

    Dieu et lui est tout entier.
    Matthieu 22:37. Dieu doit être le premier en tout, c'est lui que nous devons aimer en premier.
    1 Corinthiens 8:3. C'est celui-là seulement qui aime Dieu qui est connu de lui. Dieu ne connaît pas ceux qui ne l'aiment pas en d'autres termes.
    1 Corinthiens 16:22. Celui qui n'aime pas Dieu est anathème (maudit).


    Qui allons nous aimer à part Jésus? C'est lui que nous devons aimer en premier lieu.
    On aime d'abord le Père et lui, répand son amour dans nos cœurs et nous devenons amis de Jésus. Jean 15:15. Nous ne sommes plus appelés serviteurs, mais amis de Jésus parce que nous aimons le Père. Dieu ne cache rien à ses amis. Entrons dans l'amitié, ainsi même si les gens envoient sur nous des sceaux ou des bariques de haine , l'amour de Dieu va repousser cela.
    Jean 17:24. Ceux qui aiment Jésus contemplent la gloire de Dieu, il leur ouvre le ciel.


    Jean 16:27. L'amitié de Dieu est pour ceux qui l'aiment et il leur donne tout. Les amis ne prient pas pour avoir des choses, Ils ont tout avec le fils.
    Le Père règle tous les problèmes de ceux qui sont amis de Jésus. Les amis de Jésus sont des triomphateurs.
    Ruth 1:14. Ruth s'est attachée à sa belle-mère parce que son nom signifie amitié, elle était païenne et n'avait pas droit à l'héritage du peuple de Dieu, elle était le fruit d'inceste. Mais son nom Ruth était son identité: amitié, attachement.
    Proverbes 17:17. Un ami aime en tout temps. Proverbes 18:24. Il y a des amis plus attachés à nous qu'un frère.
    Ruth s'est attachée à Naomi qui veut dire grâce. L'amitié s'attache à la grâce.


    Ruth 1:16. Ici c'est la vraie amitié. Elle parle: Ton peuple sera mon peuple, ton Dieu sera mon Dieu, la où tu iras j'irai, là où tu mourras je mourrai. Quelle puissante déclaration d'amour !
    Ruth 2:1-4. Ruth s'est retrouvée à Béthléhem en Juda à cause de son amitié avec Naomi. Dans notre amitié avec Dieu et son fils qui est la grâce, notre destinée change. La grâce Naomi a conduit Ruth à Boaz qui veut dire force. Et cela a abouti à la communion. L'amour de Dieu avec la grâce de Jésus conduisent à la communion du Saint-Esprit.


    Ruth 4:13-16. L'amitié a amené Ruth a avoir un fruit appelé Obed (serviable), Obed engendra Isaïe (salut de l'Eternel) qui à son tour engendra David l'homme selon le cœur de Dieu.

     

    Dr Mamadou Karambiri

     
     
  • Ne rate pas ta dernière chance pour ton miracle

    Dieu, ton Père, t’a fait des promesses qui doivent se réaliser bientôt. Il ne reste peut-être plus que quelques temps pour cela. Fais attention de ne pas rater ta dernière chance. Il y a un exaucement, un miracle, une bénédiction que tu dois obtenir bientôt.

     

    Il est possible de rater une première fois une opportunité. Mais, on devrait en tirer les leçons qui s’imposent. Rater la même opportunité une deuxième fois serait incompréhensible. Dieu me charge de vous dire de prendre toutes les mesures nécessaires pour ne pas rater votre miracle.

     

    Un exemple dans la bible nous amène à réfléchir profondément sur cet avertissement. Nazareth est le village de Jésus. Il y vécut durant plus des deux tiers de sa vie. Au cours du ministère  de Jésus, Nazareth était le village qui devait, en principe, profiter le plus dudit ministère. Pourtant, Nazareth rata, par deux fois, son temps de miracles. Il n’eut pas les bénédictions que les autres villes et villages, comme Canaan, Capernaüm, Bethsaïda, Jéricho et bien d’autres eurent.

     

    Une première illustration en est faite dans le passage suivant de l’évangile de Luc :

     

    « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit : l’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors, il commença à leur dire : aujourd'hui, cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie. Et tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient : n'est-ce pas le fils de Joseph ? Jésus leur dit : sans doute, vous m'appliquerez ce proverbe : médecin, guéris-toi toi-même ; et vous me direz : fais ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capernaüm. Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie. Je vous le dis en vérité : il y avait plusieurs veuves en Israël du temps d'Élie, lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu'il y eut une grande famine sur toute la terre ; et cependant Élie ne fut envoyé vers aucune d'elles, si ce n'est vers une femme veuve, à Sarepta, dans le pays de Sidon. Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d'Élisée, le prophète ; et cependant aucun d'eux ne fut purifié, si ce n'est Naaman le Syrien. Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu'ils entendirent ces choses. Et s'étant levés, ils le chassèrent de la ville, et le menèrent jusqu'au sommet de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, afin de le précipiter en bas. Mais Jésus, passant au milieu d'eux, s'en alla » (Luc 4 : 16-30).

     

    Lors de son baptême dans le Jourdain, Jésus fut rempli du Saint Esprit et  conduit ensuite dans le désert. Il y jeûna quarante jours et quarante nuits et revint de cette retraite spirituelle, revêtu de la puissance du Saint Esprit. L’un de ses premiers soucis était de manifester auprès des siens, la puissance qu’il avait reçue, afin de leur procurer d’abondantes grâces. Il se rendit à la synagogue de Nazareth et là, il lut une prophétie qui le concernait et qui révélait pourquoi il avait été envoyé par le Père : « …L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur».

    Après avoir lu ces paroles, il perçut dans le cœur des habitants de Nazareth, de l’incrédulité et de la colère. Ceux-ci se demandaient entre eux qui était Jésus. Ils se donnèrent eux-mêmes la réponse que Jésus n’était que le fils de Joseph et de Marie, avec des frères et des sœurs connus de tous. Il n’était donc qu’un habitant ordinaire du village et  n’avait pas de leçons à leur donner ou quelque chose de particulier à leur apporter. Ce raisonnement constitua une pierre d’achoppement pour eux.

     

    Utilisant les exemples de la bible, ceux du lépreux Naaman et de la veuve de Sarepta, Jésus leur montra comment des étrangers idolâtres avaient reçu la grâce divine parce que Dieu ne trouvait pas dans son propre peuple (où il y avait des lépreux et des veuves) des personnes réceptives à sa grâce. Ce peuple avait rejeté Elie et Elisée, n’étant pas réceptif à leurs messages, et rata les bénédictions qui leur étaient destinées. Jésus leur signifiait ainsi qu’il savait que, lui aussi, ne sera pas cru et sera rejeté par les siens. Pris de colère, ils avancèrent d’un cran dans leur haine et voulurent le tuer en le précipitant du haut de la montagne.

     

    Après ce premier épisode, Jésus voulut donner une nouvelle chance aux siens. Ce nouvel épisode est décrit dans Marc 6 : 1-6 : « Jésus partit de là, et se rendit dans sa patrie. Ses disciples le suivirent. Quand le sabbat fut venu, il se mit à enseigner dans la synagogue. Beaucoup de gens qui l'entendirent étaient étonnés et disaient : d'où lui viennent ces choses ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et comment de tels miracles se font-ils par ses mains ? N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? Et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : un prophète n'est méprisé que dans sa patrie, parmi ses parents, et dans sa maison. Il ne put faire là aucun miracle, si ce n'est qu'il imposa les mains à quelques malades et les guérit. Et il s'étonnait de leur incrédulité. Jésus parcourait les villages d'alentour, en enseignant ».

     

    Lors de cette deuxième mission à Nazareth, Jésus rencontra la même incrédulité et les mêmes doutes de son peuple, qui se posa les mêmes questions que lors de son premier passage. Avec les mêmes réponses qu’ils se sont donnés, Jésus fut encore pour eux une occasion de chute. Face à l’endurcissement de leurs cœurs, Dieu ne permit pas à Jésus d’accomplir des miracles, si ce n’est guérir quelques malades. Nazareth rata, une deuxième fois, sa chance. Il n’y eut plus d’autres opportunités pour les nazaréens.

     

    La bible dit dans Jean 21 : 25 : « Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on écrirait ».

     

    De tous les miracles que Jésus a faits, Nazareth, le village où il fut élevé, n’en profita pas, contrairement à des endroits comme Jéricho, Capernaüm, Betsaïda, Canaan, etc., qui, eux, en bénéficièrent abondamment.

     

    Le problème des habitants de Nazareth peut être résumé comme suit :

    -Jésus a vécu au moins les deux tiers de sa vie à Nazareth; lui et sa famille sont connus de tous ; ils étaient une famille ordinaire comme toutes celles du village ;

    -Jésus a voulu apporter quelque chose de nouveau et s’est présenté comme celui qui est venu pour guérir les cœurs brisés, proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés et publier une année de grâce du Seigneur. Les nazaréens étaient des pauvres, des opprimés, des esclaves et des aveugles qui ne voulaient pas se reconnaître comme tels;

    -La religion avait ses habitudes que les nazaréens avaient adoptées, ne voyant pas autrement la vie religieuse. Ils étaient prêts à défendre, à tout prix, ces habitudes ;

    -Compte tenu de tout cela, les nazaréens vouaient une haine contre Jésus ; ils se mirent en colère contre lui et voulaient le tuer.

     

    Pour nous chrétiens, quelles leçons devons-nous retenir ? Pourquoi beaucoup ne reçoivent pas de miracles ?

     

    Lorsque nous vivons continuellement auprès des hommes de Dieu, nous courrons le risque de rater les bénédictions que Dieu nous destine. Vivant tous les jours aux côtés de ces serviteurs et leur étant presque familier, nous ne prenons plus au sérieux leurs conseils, leurs messages et leurs prophéties. Nous considérons leurs origines et les regardons comme étant des nôtres, donc, ne pouvant nous apporter quelque chose d’exceptionnel. Nous considérons leurs prophéties comme de la plaisanterie. Généralement, ce sont ceux qui ne les voient que rarement, qui croient en eux et reçoivent les miracles.  Face à ces attitudes qui nous éloignent des exaucements et des miracles, il nous faut une intelligence renouvelée pour discerner et être réceptif à ceux que Dieu utilise pour apporter ses bénédictions.

     

    Les habitudes constituent également des barrières qui empêchent d’obtenir des miracles et des exaucements. La religion confine dans des habitudes qui nous éloignent des bénédictions. Un serviteur de Dieu que j’ai invité dans mon église, devait y conduire une prière d’intercession. Il demanda à toutes les femmes stériles présentes de venir devant et de se coucher sur le ventre, parce que Dieu voulait opérer des miracles en leur faveur. Alors qu’il y avait de nombreuses femmes dans cette situation, il n’y eut que sept femmes qui crurent et vinrent se coucher sur le ventre. Lorsque le serviteur de Dieu eut fini de prier, il annonça que des anges étaient venus placer des bébés dans le sein de chacune des femmes. Les sept revinrent, en effet, témoigner quelques temps après, qu’elles étaient enceintes. Celles qui avaient refusé de se coucher sur le ventre, parce qu’elles n’avaient jamais vue une telle façon de prier, ne reçurent pas leur miracle. Au Mali, j’ai rencontré des gens qui m’ont dit qu’ils étaient délivrés et guéris en visionnant mes enseignements et les séances de délivrances de l’église. Rappelez-vous, Naaman le lépreux dû se baigner sept fois dans le Jourdain pour être guéri. Les exemples peuvent être multipliés.

     

    Enfin, se mettre en colère contre les hommes de Dieu ou leur en vouloir à mort, n’est certainement pas le chemin pour obtenir des miracles. Comment voulez-vous, en effet, que les prières de ceux pour qui vous vouez une haine ou contre lesquels vous êtes en colère, soient exaucées en votre faveur ? Dieu n’accepte pas une telle hypocrisie et ne vous exaucera pas. La haine, la colère, la jalousie sont des barrières incontournables à l’exaucement.

     

    Frères et sœurs dans le Christ, Dieu a promis que vous entrerez à Canaan. Serez-vous comme les habitants de Nazareth ? Allez-vous rater votre chance pour le miracle ?

     

    Dieu me charge de te dire : « NE RATE PAS TA CHANCE POUR TON MIRACLE »

     

    Prophète Emmanuel SAWADOGO, CIMIDI