Le premier Adam était répréhensible et le dernier Adam Christ Jésus est irrépréhensible. Le salut est venu par aucun roi ni par aucun prophète de l’ancien testament, le salut est venu par Jésus Christ. Dans l’ancien testament le sang des boucs et des taureaux ne pouvaient pas ôter les péchés ; la victoire sur le péché n’est rendue possible que par l’œuvre achevée de Christ sur la croix. L’ancien testament avec ses boucs et ses taureaux ainsi que ses héros de la foi ne constituaient que l’ombre des choses à venir.


Dieu en créant l’homme lui a donné la domination sur toute la terre, ce pouvoir lui a été volé par un usurpateur, ennemi de l’humanité qui est Satan. L’homme qui devait dès lors être un dominateur est humilié et dominé. Satan tient les hommes liés dans des chaînes qui les paralysent et les retiennent dans toutes sortes de prisons. Il est venu pour dérober, détruire, égorger, voler et tuer. Il est venu imposer ses lois aux hommes.


Le monde était dans l’attente d’un sauveur ; un jour une bonne nouvelle vient du ciel, un changement de régime, par la venue d’un puissant sauveur pour délivrer l’humanité de l’ennemi et de l’opprobre pour une nouvelle ère de rédemption, de paix, de liberté et d’amour. Enfin un plus fort que Satan va apparaitre pour le lier, le dépouiller, l’attacher et le trainer avec son char triomphal, pour le livrer en spectacle.


Le pouvoir a changé de mains par l’œuvre achevée de Christ. Par sa crucifixion, sa mort, son ensevelissement, et sa résurrection le changement de régime est total et parfait. De la honte, de l’humiliation Christ détrône l’homme fort, pour redonner la domination à l’homme. Tout pouvoir dans les cieux et sur la terre est désormais dans les mains de Christ qui le transfère à son église. Le pouvoir est désormais dans nos mains dans le nom de Jésus.

 

Dr Mamadou Karambiri