Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé ?

Esaïe lance cette interrogation qui ressemble à un appel de détresse et en même à l’espérance d’une délivrance imminente. Jusqu’à quand va sévir l’homme fort ? Jusqu’à quand fera-t-il main basse sur le peuple de Dieu ? Autrement dit pourra-t-on un jour dépouiller l’homme fort ? Qui va restaurer ce que le premier Adam a perdu dans la genèse ? Le livre d’Esaïe encore appelé le cinquième évangile introduit à la perfection l’œuvre achevée de Christ.


Cette interrogation lancée depuis l’ancien testament trouve écho dans le nouveau testament, le Lion de la tribu de Juda donne une autorité absolue à son église assemblée de ceux qui sont devenus son corps, dans un transfert d’autorité parfait : Je bâtirai mon église sur cette pierre (La nouvelle création) et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle ( Mathieu 16 : 18) ; je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux (Mathieu 16 : 19 ). Le pouvoir passe de la main du roi des rois à toi et moi de manière absolue et parfaite.


Lorsqu'un homme fort (l’ennemi, l’oiseleur) et bien armé garde sa maison, ce qu’il possède (Son butin) est en sûreté. Mais si un plus fort que lui (Jésus Christ) survient et le dompte (Par son œuvre achevée), il lui enlève toutes les armes dans lesquelles il se confiait, et il est alors contraint de restituer ses dépouilles (Luc 11 : 20 et 21). Christ par son œuvre achevée a brisé le pouvoir de l’homme fort, et c’est à nous de nous libérer de son joug néfaste et tyrannique d’exercer l’autorité et le pouvoir qu’Il nous a délégués. C’est à nous de rendre cette victoire manifeste, éclatante et notre. Nous avons une partition active à jouer celle de nous emparer de tout ce qu’il a dérobé.


Notre autorité est cependant fondée sur une charte céleste, une autorité constitutionnelle, la Parole de Dieu. Ce que nous lions et délions est rendu manifeste et exaucé au ciel et revêt deux aspects : positifs et négatifs. Négatifs dans ce sens que ce que le ciel prohibe ne doit avoir aucune trace dans notre vie ; nous devons marcher dans l’obéissance et non en dehors de la volonté de Dieu. Marchant alors pleinement dans sa volonté nous avons autorité pour lier c’est à dire anéantir les œuvres de l’ennemi. Positif dans ce sens que nous avons le droit d’arracher (délier) à l’ennemi toute promesse scellée au ciel et bloquée par l’ennemi à notre égard.


Par l’œuvre achevée de Christ nous pouvons rentrer dans notre héritage. Notre héritage est colossal, d’une richesse inimaginable … par son œuvre Christ nous a donné le salut, la délivrance, toutes bénédictions qui se peuvent être nommées sur la terre et au ciel.

Nous prenons possession des promesses de Dieu à notre égard à travers la prière ; notre héritage est réel et nous appartient, Dieu veut cependant que nous jouions notre part ; cette part active est la prière. Celle-ci ne crée pas les choses en notre faveur, tout est déjà préparé d’avance par l’œuvre achevée de Christ pour nous ; la prière est seulement la clef qui nous donne accès à ce coffre-fort.


Notre héritage est contenu dans la Parole de Dieu, la Parole est sa volonté ; elle nous montre comment nous devons marcher et ce qui nous appartient. Lorsque nous marchons dans sa volonté, Il nous révèle tous les trésors cachés en Lui pour nous que nous pouvons prendre par la prière.


Lorsque nous marchons dans la désobéissance, nous sommes hors de sa volonté, nos prières deviennent inefficaces parce que nous demandons des choses afin de satisfaire les désirs et passions de notre chair.


Dieu veille sur sa Parole pour l’accomplir ; lorsque nous nous approchons de son trône dans la désobéissance, c’est sans assurance, dans une méconnaissance totale de sa volonté et nous ne sommes pas exaucés.


La prière d’autorité est celle du juste (celui qui marche dans la volonté de Dieu), elle est parfaite parce que fondée sur la Parole et la volonté de Dieu. A Contrario nos prières ne sont pas exaucées parce que nous ne connaissons pas la Parole de Dieu ou nous prions uniquement afin d’assouvir nos besoins égoïstes et charnels.


La haine, la convoitise, la colère, la rancune, tout péché non confessé constituent des blocages spirituels qui nous maintiennent dans l’ignorance de la volonté de Dieu et empêchent l’action de L’esprit saint dans notre vie.


Dieu ne fait pas tout par nos prières, mais uniquement par celles fondées sur sa volonté.


La Prière d’autorité nous permet d’arracher ce que le diable nous a volé. Que Dieu nous donne une langue exercée afin que obéissants, et remplis de sa volonté nous puissions rentrer en possession de nos possessions.

 

Dr Mamadou Karambiri