Notre seul combat c'est le combat de la foi. La foi est la réponse de l'esprit humain à la parole de Dieu. Nous devons en tant qu'enfants de Dieu être vorace par rapport à la parole, c'est cette parole qui nous édifie et nous fait prendre héritage avec les sanctifiés comme Paul l'a dit aux Ephésiens. Nous avons tous reçu la même mesure de foi. Romains 12:3. Ce n'est pas une mesure de foi que nous avons reçue, mais tous, nous avons reçu la même mesure de foi. Comment chacun de nous évolue avec la mesure de foi reçue? Nous devons exercer notre foi comme nos muscles afin qu'elle puisse se développer et fonctionner pour renverser nos situations. Nous sommes dans ce monde et non de ce monde, nous sommes de Sion et notre réaction face à nos situations ne doit pas être comme les gens du monde, nous devons faire fonctionner la foi de Christ en nous pour faire tomber nos situations au nom de Jesus.


1 Rois 17:1. Ici la Bible nous parle d'un homme: Eli le Tishbite. En ce temps, le pays était dans une crise avec un roi méchant et une reine très méchante et il y avait l'idolâtre et la confusion partout.
1 Rois 16:32-33. Achab a fait pire que tous les rois qui avaient mal agit aux yeux de l'Eternel.


1 Rois 16:34. Le pays était dans une situation de trouble, il y avait la confusion partout et non content de cela, il y avait une désobéissance. Dans le livre de Josué quand la ville de Jericho avait été prise Dieu avait dit clairement que cette ville ne devait plus être reconstruite et celui qui allait s'amuser à reconstruire cette ville, il allait le faire au prix de son premier né et de son plus jeune enfant. Dans cette situation quelqu'un du nom d'Hiel de Bethel à désobéi et à fait ce que Dieu avait dit de ne pas faire. Rien n'était en faveur de la vie spirituelle et le cœur de Dieu était attristé. Cette confusion montait et touchait négativement le trône de Dieu. Dans certains pays aujourd'hui, si nous regardons c'est la même chose qui se passe. Le standard que le monde est entrain de montrer aujourd'hui n'a rien à voir avec la nature humaine. Le monde actuel nous rappelle ce temps d'Israël, Ecclésiaste 1:9 nous dit que rien n'est nouveau sous le ciel, rien a changé sur la terre, les mêmes crises qui se passaient dans l'ancien testament se passent actuellement d'une autre façon de nos jours. Le pays était piégé, le pays était rempli de faux dieux. Achab était devant, et sa femme Jezabeel était là, elle a aiguisé les sens d'Achab dans le mal. Achab était déjà dans les idoles, mais cette femme est venue pour accentuer et appuyer le mal dans le pays d'Israël , elle est allée jusqu'à mettre en place des dispositifs pour entretenir les prophètes de baal .

Dans cette situation qu'est-ce que Dieu dit? Est-ce qu'il y a un homme qui se tient devant la face du Seigneur pour savoir quel est la pensée du cœur de Dieu? C'est pourquoi dans ce panorama on présente deux groupes: d'abord, dans 1 Rois 19:18, il est dit qu'il y avait en Israël 7000 hommes qui n'ont jamais fléchi les genoux devant baal et dont la bouche ne l'avaient point baisé. Ça c'est déjà quelque chose, ces homme n'ont jamais adoré baal, mais est-ce qu'on les a senti sur la scène? C'était des intercesseurs ordinaires, Ils étaient simplement normaux, de bons religieux remplis de principes, ils étaient très pieux, mais ils ne se sont jamais affichés, on ne ne les a vu ni sur la scène du combat spirituel, ni sur la scène pour défendre quoi que ce soit de Dieu, ils n'ont pas pu exprimer le cœur de Dieu quoique n'ayant jamais fléchi les genoux devant baal. Ils n'ont rien fait pour impacter leur pays, ils ont juste été mentionnés dans la bible.

Aujourd'hui on peut faire mention aussi de beaucoup d'entre nous comme étant de telle ou de telle dénomination, nous sommes dans le pays, nous sommes des intercesseurs, mais est-ce que nous sommes des intercesseurs qui prenons position? Est-ce que nous sommes des intercesseurs qui pouvons nous arrêter et défendre le plan de Dieu? C'est bien de ne pas adorer baal, d'être des intercesseurs, c'est même très bien, mais dans ce cas de figure, Dans cette situation précise Dieu voulait manifester quelque chose dans la ville, Dieu voulait dans cette situation précise révéler son cœur et sa vision par rapport à la situation qui se passe dans le pays. On peut ne pas fléchir genoux devant baal, mais ne pas être en intimité avec Dieu, ne pas connaître exactement quel est le cœur de Dieu, quelle est la vision de Dieu par rapport à toute la situation qui se passe en ce moment. Dieu parcourait de son regard toute la terre à la recherche d'un homme dont le cœur est tout entier à lui, il cherchait un homme qui va manifester le zèle sous son nom, qui va exprimer sa vision, qui va être sur le terrain de bataille, un homme qui va manifester le combat spirituel, un homme qui veut bien être courageux devant ce méchant roi et ses prophètes, un homme qui va s'afficher. Lui il intercède certainement, la valeur ajoutée au niveau de cet homme est qu'il n'a jamais fléchi les genoux devant baal, il n'est pas dans l'idolâtrie et au même moment il doit avoir le zèle et le courage. Dieu était à la recherche d'un tel homme, une telle femme, un tel jeune. Aujourd'hui encore Dieu cherche cet homme, cette femme et ce jeune dont le cœur est tout entier à lui. Est-ce que Dieu en nous regardant voit un homme qui a ce coeur là? Est-ce que le projecteurs de Dieu peuvent nous localiser comme étant des gens qui ont ce type de cœur?


Dieu en parcourant la terre, en regardant la situation qui se passait, Ses projecteurs se sont finalement arrêtés sur un homme: Elie le Tishabite un des habitants de Galaad. Il n'était ni prophète ni un surhomme, il était simplement comme chacun de nous. Pour le moment on ne parle pas de ses qualifications nous pouvons tous êtres des candidats à l'appel de Dieu.


Jacques 5:17. Elie était un homme de la même nature que nous. Sa caractéristique principale est qu'il savait rester dans la présence de Dieu pour savoir ce qui est dans le cœur de Dieu. Elie savait séparer ce qui est précieux de ce qui est vil. Savons-nous aussi faire la part des choses comme Elie? Savons nous discerner ce qui tient réellement au cœur de Dieu. Si nous savons le faire forcément nous entendrons la voix de Dieu. Pour ce faire nous devons prendre le temps de cultiver notre temps d'intimité avec Dieu. Le téléphone est l'un des éléments qui nous empêche de nos jours d'avoir des temps de communion avec Dieu, nous nous laissons beaucoup distraire par les réseaux sociaux, cela nous prend beaucoup de notre temps qu'on aurait pu utiliser pour passer des moments d'intimité avec Dieu. Il y a aussi le fait que nous faisons souvent des prières et des prières sans faire une halte pour chercher à savoir ce que Dieu veut et attend de nous par rapport à nos situations. En allant dans la parole de Dieu, en nous mettant au sérieux avec la parole de Dieu, nous pourrons avoir une vie bien bâtie, c'est dans cette parole que nous aurons toutes les réponses appropriées par rapport à ce par quoi nous passons.
Elie, lui il savait séparer ce qui est vil de ce qui est précieux, il savait se rattacher à Dieu et communiquer avec Son cœur, il cherchait à percer et savoir ce que Dieu avait de précieux à dire et entendre la voix de Dieu. Dieu avait une réponse à la situation qui était entrain de se passer dans le pays. Ayant trouvé son homme, Dieu tout un coup va le faire apparaître sur la scène et là on voit Elie prendre position devant le public, devant Achab et ses faux prophètes pour faire une proclamation qui dépasse l'entendement. Il dit: il n'y aura cette année ni rosée ni pluie sinon qu'à ma parole. Quelle audace! Il avait une clé pour fermer le ciel et pour l'ouvrir quand il voudra. Aujourd'hui nous sommes et avons plus qu'Elie, le Seigneur nous a donné plus que ce qu'Elie avait. Nous avons le Saint-Esprit, nous sommes rois, sacrificateurs, prophètes. Il nous suffit de dire et la chose arrive. Elie a parlé et Dieu a exécuté ce qu'il a dit, il n'y avait plus de pluie, ni de rosée. Maintenant que c'est exécuté, lui-même n'a pas échappé aux conséquences de sa déclaration. Le ciel était fermé sur le pays pendant trois ans et six mois et pendant tout ce temps lui même était dans la situation. Maintenant il y avait la famine et il n'y avait même plus d'eau à boire. A un moment donné il voulait négocier ouvrir un peu, mais Dieu l'en a empêché afin de l'intégrer dans l'Ecole de la foi pour le faire aller loin avec Lui. Cette école de la foi requiert notre marche avec le Saint-Esprit, elle exige la soumission à la parole de Dieu. Sommes-nous dans cette école de la foi? Il est bien vrai qu'il y a des situations, mais nous, nous ne sommes pas de ces situations, nous n'en sommes pas soumis parce que notre Dieu a des solutions pour nous. Quelques soient les situations de crises, en tant qu'enfants de Dieu, Dieu a des solutions spécifiques pour nous. Ouvrons nos cœurs, allons dans Sa présence et Il sait comment frayer un chemin pour que nous puissions nous en sortir. Nous sommes dans ce monde pour révéler Dieu, ayons l'attitude de vrais gagnants de vainqueurs et Dieu fera concourir toutes choses pour notre bien.


1 Rois 17:2-4. Dieu a dit à Elie de rester au torrent de Kerith et boire l'eau du torrent, que dans cette situation difficile rien ne lui manquera, Lui même enverra ce qui lui est nécessaire pour vivre. Nous serons en dehors de la détresse! Le Seigneur ne va pas nous laisser souffrir. Tout peut être sombre pour tout le monde, mais à nous, Dieu va nous donner la lumière. Les corbeaux venaient au rythme de Dieu nourrir Elie. A l'école de la foi nous devons nous soumettre aux directives du Saint-Esprit. Elie ne pouvait pas faire les choses à son propre rythme,mais il devait se soumettre à la voie de Dieu. Soyons patients, disciplinés et attendons le temps de Dieu. Ne faisons rien de notre propre chef, attendons toujours les instructions de Dieu concernant nos situations. Dieu sait quand certaines choses vont s'enlever définitivement dans notre vie. Dans nos situations nous apprenons la fidélité de Dieu, la bonté de Dieu, le secours de Dieu qui ne manque jamais, la discipline, la patience... Toutes choses concourent à notre bien. Quand nous sortirons de tout cela nous aurons la qualification pour savoir que Dieu parle par toutes ces situations.
Si nous ne sommes pas passés par certaines situations nous n'avons aucune qualification pour parler aux gens, raisons pour laquelle nous devons rester fidèles.
La patience, la discipline... sont des éléments pour la qualification dans l'école de la foi.


Elie a appris la discipline. A un moment donné le torrent a séché et Elie a eu recours à Dieu pour entendre de lui une parole adéquate. Dieu a son temps et il va nous parler.
Dieu regarde pour voir si nous allons attendre sa parole ou si nous allons faire les choses par nous-mêmes. Pour la prochaine étape Dieu va parler à Elie: Il lui dit de se se lever maintenant et de se rendre à Sarepta où Il a ordonné à une femme veuve de le nourrir; pourtant Sarepta c'était la ville de Jezabeel et cette veuve vers qui Dieu l'envoyait n'était pas riche! Elie est passé de la première classe qui est d'avoir la foi pour soi-même, écouter Dieu et suivre Ses directives et après affermissement on passe à la classe supérieure où on est appelé à être utile aux autres. Là encore il faut faire les choses au rythme de Dieu. En ce temps là c'était les veuves et les femmes solitaires qui étaient au bas de l'échelle. Elie devait obéir à Dieu en se rendant à Sarepta et à son arrivée la parole s'accomplit, il trouva la femme veuve et lui demanda d'aller lui chercher de l'eau.
1 Rois 17:11-12. Ici Dieu est entrain de faire quelque chose car il devait être utile à cette veuve et aussi pour que le miraculeux commence à se passer. Le surnaturel va commencer à se passer, pour ça, la femme doit se laisser éprouver, sinon le miraculeux ne va pas se passer. Elle va finir par accepter et le miraculeux va s'installer. Dieu a ouvert le ciel et ni la farine, ni l'huile n'ont plus jamais manqué, désormais son vase était connectée aux ressources du ciel. Elie a été utile pour la veuve et la veuve lui a été utile aussi.


Dieu prépare toutes choses et nous montre la voie à suivre et dès que nous commençons à faire ce que Dieu dit, tout va se mettre en place pour que le miraculeux se produise. Elie a été utile pour cette femme et plus tard elle a préparé une chambre haute où elle a hébergé Elie.


Dieu veut qu'à travers nous des hommes et des femmes viennent lui rendre gloire. Nous avons certainement un acte à poser, à faire quelque chose pour quelqu'un. Si nous raisonnons nous allons bloquer le miraculeux de Dieu.
Ni Elie, ni la veuve n'ont plus manqué de rien. Apprenons à faire confiance à Dieu comme Elie. Dans l'école de la foi tous les instruments ne sont que des canaux, c'est Dieu qui est la source sur qui nos regards doivent être fixés, il est l'auteur et le consommateur de notre foi. Le torrent de Kerith, les corbeaux... étaient des instruments. Dieu seul n'est jamais en manque, il est celui qui nous fait rentrer dans ce qu'il nous faut. Faisons attention de ne pas mépriser les instruments que Dieu nous envoient. Reconnaissons que notre Dieu est fidèle et constant. Elie n'a manqué de rien.


Le premier niveau c'est fortifier notre foi pour nous mêmes afin de renverser les situations. Dans la deuxième classe nous allons être utile aux autres tout en étant utiles à nous-mêmes. Elie a pu aider cette veuve et au moment où il était chez la veuve, le fils de cette veuve va mourir. Nous allons voir comment Dieu va éprouver Elie pour le faire passer au troisième niveau, pour passer au surnaturel. La veuve à commencer à se plaindre à la mort de son fils. Elle était remplie de culpabilité. Elie a pris l'enfant l'a fait monter dans la chambre haute et a invoqué son Dieu et l'enfant est revenu à la vie. Elie a été affermi dans sa foi et il est passé à un autre niveau, le domaine du surnaturel. Plus tard pour former Elisée, il l'a fait passer aussi par plusieurs étapes.


Elie a crié à Dieu et l'enfant est revenu à la vie et la femme a dit: maintenant je reconnais que tu es un vrai homme de Dieu et que la parole de Dieu est dans ta bouche. Le monde veut voir les signes, les miracles.
Au début Elie était appelé Elie le Tishbite, il a sû par la suite gravir des échelons avec Dieu, Dieu l'a enseigné et l'a fait passer par plusieurs étapes et maintenant le titre qui était inscrit au ciel le concernant s'est fait voir. Plus tard nous voyons Elie face aux prophètes de baal sans peur. Il est devenu le grand prophète de son temps.

 

 

Pasteur Hortense Karambiri