La qualité de notre vie chrétienne ne dépend pas de nos activités, ne dépend pas de ce que nous faisons, elle dépend de l'état de notre cœur. Si notre cœur est bon, notre vie chrétienne sera bonne par contre si notre cœur est mauvais,notre vie chrétienne ne sera jamais bonne.


Le grand secret de la vie chrétienne lorsque nous sommes nés de nouveau et que nous avons reçu le Saint-Esprit et que nous sommes même baptisés du Saint-Esprit, c'est l'état de notre cœur. Pourquoi? Parce que notre cœur est le champ dans lequel Dieu va ensemencer la semence et notre cœur est aussi le champ où satan veut semer de l'ivraie, c'est pourquoi il est très important que nous comprenions la parole de Dieu. 


Dieu s'est pris lui-même au sérieux en envoyant son fils pour nous sauver, Dieu n'a a pas envoyé son fils pour chercher des bénédictions. Nous étions tous destinés à l'enfer, même si on devenait l'homme le plus riche du monde, notre destination finale c'était l'enfer. Quand les temps ont été accomplis, Dieu dans sa miséricorde a pris la décision d'envoyer son fils. Un fils qui n'a jamais eu la chair, il était esprit la haut, il ne mangeait, ni ne buvait, il n'était soumis ni à l'atmosphère, ni à la température. C'est une intimité entre le Père et le fils, c'est l'amour qu'il ont pour l'humanité et à partir de ce moment là le Fils à accepté descendre, non pas encore pour nous guérir, pas pour nous délivrer des démons, mais pour nous sauver et nous ramener à son Père. Il n'est pas venu nous sauver pour quoi que ce soit, mais pour nous ramener au Père parce que le Père était dans la souffrance morale. Nous étions la couronne de la création de Dieu, étant la couronne de Sa création et le fait que l'homme a été séduit par satan, c'était comme le Père avait échoué, mais le Père ne voulait pas utiliser Sa puissance pour nous ramener à lui, il voulait que l'homme sache que Lui il l'aime et que malgré sa désobéissance c'est Son amour qui va le ramener à Lui.


La qualité de notre vie chrétienne est en étroite relation avec l'état de notre cœur.
Jacques 1:21-25. La parole qui a été plantée en nous avec douceur est celle qui peut sauver (sozo) nos âmes à condition que nous mettons en pratique cette parole et ne pas nous borner seulement à l'écouter en nous trompant nous-mêmes par de faux raisonnements. Toute parole qui n'est pas mise en pratique est une tromperie de nous-mêmes et cette tromperie va nous rattraper quelque part, et va nous détruire quelque part. Si nous méprisons la parole de Dieu qui est la vérité, elle va nous détruire. La parole est la loi parfaite, elle est la loi de la liberté et quiconque aura plongé son regard, qui aura persévéré dans cette parole, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'œuvre celui la sera heureux dans son activité. Tout ce qu'il entreprend, il sera heureux. 


Dieu a tout fait pour Adam, il l'a crée le sixième jour tout juste à la fin de son œuvre, quand Adam a vu la création de Dieu, il était dans l'émerveillement et Dieu l'a pris et l'a placé dans le jardin d'Eden qui était le cœur de toute la terre. C'est ce qui est dans notre cœur, la vie éternelle que Dieu a mise en nous, c'est ça qui doit affecter toute notre vie pour que nous soyons des chrétiens heureux. Dieu voulait qu'Adam reproduise Éden sur toute l'étendue de la terre. Dieu lui a dit de garder et de cultiver le jardin, sa mission était de dupliquer le cœur de la terre où il y avait tout, et répliquer cela sur toute la terre. Toute la terre devait être remplie de la vie d'Eden. Si notre cœur n'est pas bien saisi toute notre vie morale, intellectuelle, spirituelle sera affectée. Nous ne pouvons rien faire en dehors de ça. Dès qu'Adam n'a pas sû garder le jardin, cela a affecté sa propre vie, la vie de sa femme Ève et la vie de toute la terre. Si nous aussi nous ne gardons pas notre cœur toutes les mauvaises choses vont rentrer (maladie, pauvreté, violence, méchanceté, mort). 


Proverbes 4:20-23. Dieu nous dit d'être des auditeurs non oublieux de Sa parole, il veut que tous nos cinq sens soient contrôlés par la parole pour que la parole soit acheminée tout doucement dans notre cœur pour que nous puissions la garder dans notre cœur. C'est la vie pour ceux qui les trouvent et la santé pour tout leur corps. Dieu nous dit de garder notre cœur plus que toute autre chose car de lui viennent les sources de la vie. En gardant la parole de Dieu en nous, nous devenons nous-mêmes une source. Quand Adam n'a pas pu garder le jardin, il n'a pas pu faire ce que Dieu lui avait dit. 


Marc 4:13. La première des paraboles est la parabole du cœur et de la parole ou du semeur qui sème la parole, elle est la parabole mère d'où les autres choses vont sortir et produire du fruit dans notre vie. Si nous ne comprenons pas cette parabole, comment allons-nous comprendre les autres paraboles. Nous devons être des auditeurs qui entendent et qui comprennent la parole.


Matthieu 13:12. On donne toujours à ceux qui sont fidèles dans ce que Dieu leur a donné. 
Jesus parle à deux groupes de gens: des auditeurs qui oublient et des auditeurs qui mettent en pratique la parole. 
Toute parole que nous n'avons pas mis dans notre cœur ne sortira pas le jour de l'épreuve quelque soit le nombre de fois que nous l'avons écoutée. 
Il y a quelqu'un qui n'aime pas la parole et qui empêche les gens de garder la parole, c'est satan. Il amène souvent les enseignants de la parole à ne pas bien enseigner la parole et à la fin les gens ne retiennent rien

 
Quand quelqu'un sème qu'est-ce qu'il veut? Il veut récolter. Mais dans les quatre champs de la parabole lequel des champs va porter du fruit? Matthieu 13:19. Le premier sol représente le premier groupe de cœur. Les champs et les auditeurs sont différents. En semant, une partie est tombée le long du chemin, ça ce sont des sympathisants de la parole, leur cœur n'est pas un champ, c'est le long du chemin non labouré, non valorisé, c'est là où tout le monde passe, pourtant la parole est bien là, mais elle n'a a pas été enfouie et les gens la piétinent et à la fin les oiseaux viennent picorer le reste. Ce sont des gens qui viennent à l'église avec des cœurs non disposés, il arrive parfois qu'ils reçoivent quelque bénédiction comme tout le monde reçoit la pluie, mais à la fin la semence n'ayant pas le temps de féconder, tout est perdu. Ça représente le cœur d'un chrétien dont la maison est au bord de la route et qui est exposée à la poussière de tous les passants et à toutes sortes de bruits. Dans une telle vie rien ne peut changer, ni à la maison, ni au travail....


Matthieu 13:20. Ici c'est un cœur qui commence à accepter, mais qui vit dans les sentiments, c'est un chrétien charnel. Les chrétiens charnels ont tout le temps les yeux mouillés de larmes, mais leur cœur est sec. Ce type de cœur ne peut pas porter du fruit et donc il ne plaît pas à Jesus. C'est un cœur caillouteux, on est arrivé à semer, mais pas de racines, ce sont des chrétiens maïs dont les racines sont à la surface. Au premier coup de vent tout le champ de maïs est à terre. Dès qu'il y a une épreuve où une tribulation ils ne viennent plus à l'église. Les tribulations mettent à terre les chrétiens maïs. Ce champ ne porte pas du fruit. Un christianisme avec des dons puissants, mais sans fruits ne sert à rien. Dieu cherche les fruits. 


Matthieu 13:22. Le troisième sol a reçu la semence quand il a entendu la parole, la terre de ce champ est fertile, il a entendu et il a compris la parole, mais pourquoi est-il resté infructueux? Il y a deux raisons à cela: les soucis du siècle et la séduction des richesses. Le troisième Champ est en avance, à ce niveau on comprend la parole, mais toujours pas de fruits. A ce niveau malgré le bon sol, les soucis de la vie et la séduction des richesses viennent étouffer la parole et la rendre infructueuse. Le ministère ne peut pas compenser notre cœur. Le troisième champ est un champ très dangereux parce que tout semble bien, un chrétien solide dont les épreuves et les tribulations ne sont plus rien pour lui, mais pourquoi il n'y a toujours pas de fruits? Les soucis du siècle et la séduction des richesses. 


Matthieu 13:23. La bonne terre est non seulement fertile, mais les épreuves et les tribulations ont été vaincus et la parole à été solidement enracinée, en ce moment elle porte du fruit, cette personne entend la parole et la comprend et dans ce dernier champ les gens sont à trois niveau, il sont tous dans le bon champ mais il y a trois niveaux: les pères qui portent cent, les jeunes gens soixante et les petits enfants trente. 
Aucun paysan ne sème sur le long du chemin, ni sur les terrains pierreux, ni sur des terrains épineux, il désherbe son champ et il sème sur son bon sol. En ce moment il rentre dans sa récolte.


Psaumes 1:2-3. Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Eternel, et qui la médite jour et nuit! Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: tout ce qu'il fait lui réussit.


Caïn est venu avec son intellect, sa force et toutes ses connaissances, mais Dieu a détourné son regard de lui, quant à Abel il est venu avec son cœur dans sa faiblesse, il a vu comment ses parent ont été enveloppés de la peau d'un animal innocent. Il s'est dit que sans effusion de sang rien ne peut plaire à Dieu et c'est ça qu'il a apporté à Dieu.
Jean 15:7-10. Nous devons demeurer dans la parole et laisser la parole demeurer en nous, c'est en faisant ainsi que tout ce que nous demanderons au Père nous sera accordé.

Le Père est glorifié lorsque nous portons beaucoup de fruits et c'est ainsi que nous sommes des disciples.

 

Pasteur Mamadou Karambiri