Dans le texte de Luc 5:17-25, la Bible nous dit qu’une grande foule s’était rassemblée autour de Jésus. Les docteurs de la loi et les pharisiens sont venus de toutes les contrées (Galilée, Judée, Jérusalem). La foule était grande à tel enseigne qu’il était difficile voire impossible d’avoir accès à Jésus. Mais devant ce grand rassemblement, un groupe de personnes que nous appellerons la cellule foi va s’illustrer.

Pourquoi Jésus enseignait ?


A travers ces enseignements, Jésus cherchait non seulement à communiquer la foi, mais aussi à renouveler l'intelligence et les pensées des gens (Romains 12:2). Malheureusement nous allons souvent vers Dieu avec nos pensées traditionnelles, culturelles, nationales, oubliant que nous sommes dans le royaume des cieux, où il existe une autre forme de pensée, celle de Dieu. La parole de Dieu a pour but de communiquer en nous une foi dynamique. Aussi, Jésus enseignait afin d’amener tous ceux qui l’écoutaient à voir l'invisible, car tout ce qui se fait dans le visible vient d'abord de l'invisible (Marc 1:24, 2 Corinthiens 4:18). A ce sujet, l’Apôtre Paul nous dit dans le livre d’Hébreux 1:2-3 que c’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles.

En somme, l’enseignement de Jésus a pour but de produire en nous la foi, de renouveler notre intelligence, et de nous amener à voir l’invisible. La foule qui était rassemblée autour de Jésus était constituée de curieux, de moqueurs, de ceux qui ont des doutes, de chercheurs de fautes doctrinales. Mais heureusement, il y avait également ceux qui étaient là pour recevoir la révélation.

La Cellule foi
Le passage de Marc 2:3 nous montre un paralytique porté par quatre hommes (qui représentent la cellule foi) au même moment où Jésus prêchait et que la puissance de Dieu se manifestait. Cet homme était incapable de se mouvoir, mais il vint à la réunion sur la base de l'espérance. Comme nous l’avons vu dans nos enseignements précédents, l'espérance constitue le fondement de la foi. Le premier membre de la cellule foi c'est l’Espérance (le paralytique). Ils sont venus à la réunion de Jésus avec l'espérance, un profond désir et une forte attente. Ces quatre hommes avaient l'espoir de voir leur ami marcher, mais il fallait que l'enseignement de Jésus affermisse au préalable leur espérance.

Le deuxième membre de la cellule foi s'appelle Compassion-Amour. Il est bien de préciser ici que la compassion est différente de la pitié. En effet, si vous avez pitié d’une personne, vous pouvez avoir la chair de poule, remuer la tête, mais passer à côté sans lui donner votre l’aide. Cette révélation est bien expliquée par Jésus à travers l’histoire du bon Samaritain. Dans ce récit, le sacrificateur et le lévite ont vu l’homme qui agonisait, mais passèrent outre, sans lui porter secours. Mais quand vint le tour du samaritain, il eut compassion de lui et lui porta un secours très utile pour sa survie. En effet, la compassion agit toujours, mais la pitié reste inactive face à la situation désagréable. Dans ses tournées, nous voyons qu’à chaque fois que Jésus était ému de compassion il guérissait les malades (Matthieu 9:36).

Lorsque la Compassion vît l’Espérance voulant aller à la réunion de Jésus, il ne put rester sans rien faire. Il avait le désir ardent de l’aider, mais il lui fallait un autre membre de la famille appelé Courage. Le courage sert à affronter les circonstances les plus difficiles de votre vie. Un violent qui n'a pas de courage ne peut ni affronter les circonstances, ni prendre possession de son héritage. Le courage n'abandonne jamais, mais persévère, trouve des solutions et pose des actes qui dépassent la norme. Le Courage et la Compassion ont saisi leur ami paralytique (Espérance), et l'ont porté à la croisade de Jésus. Arrivé à la réunion (n’ayant plus de passage) le Courage a eu une idée de passer par le toit. Dans votre vie personnelle, il y a des actions de courage que vous devez poser au risque de bloquer votre vie.

Certes, le Courage eut la solution, mais il avait besoin d’un autre membre de la famille appelé Démonstration. Quand l'Espérance, la Compassion et le Courage sont actifs, la démonstration vient ensuite. La Démonstration s’appuya sur le Courage pour percer le toit de la maison pour atteindre Jésus. Lorsqu’ils virent l’atmosphère de puissance, ils passèrent à l'action, à la démonstration. C'est ainsi que les cinq violents vont faire la démonstration.

Comme David face au géant Goliath, pour réussir, le courage n'a pas besoin d'armes spécialisées. C’est pourquoi lorsqu’on lui donna les armes naturelles, il était dans l’impossibilité de les utiliser pour opérer efficacement.

Jusque-là, la cellule foi était bien constituée, mais il lui manquait un autre membre très important pour entrer dans le miraculeux divin : La foi.

Lorsque la foi a été manifeste, les autres membres de la cellule (Espérance, Compassion, la Démonstration et Courage) prirent le paralytique, le placèrent sur le toit, l’attachèrent à l’aide des cordes et le firent descendre par l'ouverture avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus. La Bible dit que Jésus voyant leur foi dit au paralytique : Je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. A l'instant, il se leva en présence de tous, prit son lit, s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

Sachez que Jésus a vu aussi votre foi, et il vous dit de sécher vos larmes, car un nouveau départ est possible pour vous. Dans ce mois (février) des héritiers violents, croyez que vous êtes rentrés dans votre héritage ; toutes vos faillites et vos faiblesses font parties du passé ; à présent plus rien ne peut vous bloquer.

C’est le temps de vous lever et de marcher dans la victoire (guérison, santé, bénédiction…). Croyez en la grâce de Dieu, car vous êtes plus que vainqueur au nom de Jésus.

 

Par : Rev. dr Mamadou Karambiri