La Bible dit que quiconque est né de Dieu est enfant de Dieu et pareillement héritier et cohéritier avec Christ. En conséquence, il est bénéficiaire des mêmes droits que Jésus, étant devenu son frère. L’héritier est également appelé juste car il a été justifié avec la résurrection de Jésus, et Romains 8:1 dit que personne ne peut le condamner.

L’héritier est celui qui connait tout le contenu du testament que Dieu lui a donné (ce qu’il est, ce qu’il a, ce qu’il peut). Pour prendre conscience et possession de cet héritage, l’héritier doit être violent, car la manifestation est donnée au fils et le royaume au violent (Romains 8 :19 ; Matthieu 11:12).

L’héritier violent étant un juste, la Bible nous enseigne que le juste vivra par la foi. Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas (Hébreux 11:1).

Espérer, c’est désirer profondément quelque chose de bien définie dont Dieu par sa Parole vous a promis et dont vous avez besoin. Tout commence par l’espérance (enfantement, succès, guérison, etc.). Cependant en espérant, vous ne devez pas vous arrêter au désir, mais vous devez attendre fortement.

En résumé, si vous voulez prier pour quelque chose, vous devez garder de vue deux éléments essentiels de l’espérance pour votre exaucement : un désir profond et une forte attente. Romains 15:13 dit que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit. De même Proverbe 13:12 nous apprend qu’un espoir différé rend le cœur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie. L’espoir est l’élément qui tient les hommes en vie. L’Apôtre Paul dit à Philémon : « En même temps, prépare-moi un logement, car j’espère vous être rendu, grâce à vos prières (Philemon 1:22).

Psaumes 25:3 dit que tous ceux qui espèrent dans le Dieu de l’espérance ne seront jamais confondus. Votre espérance doit être liée au Dieu de l’espérance qui vous donnera des Paroles d’espérance. (Psaumes 37:9.) Si seulement vous avez une forte espérance vous posséderez le pays.

Cas d’Abraham


Pour mieux comprendre ce qu’est l’espérance, résumons la vie d’Abraham: il était âgé de 99 ans et sa femme, 90 ans. Humainement, aucune espérance n’était possible. En effet, ce n’est pas par la loi que l’héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c’est par la justice de la foi (Romains 4:13).

Ne croyez pas que vous pouvez manifester la foi sans l’espérance. L’espérance est la base selon laquelle tout doit commencer. Dans le nouveau Testament, Dieu est appelé le Dieu de l’espérance (Romains 15:13, Romains 4:17-18). Abraham prit son espérance en Dieu et espéra alors contre toute espérance de telle sorte qu’il devint le père d’une multitude de nation.

Cas d’une héritière d’Abraham


Il y avait en Israël une femme atteinte d’une perte de sang pendant 12 ans (Marc 5:25-26). Selon la loi, une femme qui a un flux de sang est impur, son lit est impur, toute personne qui la toucherait sera impur. Cette femme héritière d’Abraham avait vécu cette conséquence pendant 12 années. Elle avait dépensé tout son argent et était abandonnée, et sans espérance.

A l’image cette dame, les hommes peuvent vous abandonner, la religion peut vous condamner, mais j’ai une bonne nouvelle pour vous : il y a de l’espoir pour vous. Je vous parle de Jésus, le maître de l’impossible des hommes.

Quelqu’un est venu rapporter à la femme malade que Jésus est puissant, capable de guérir toutes sortes de maladies. Chrétiens, vous devez être aussi des rapporteurs d’une espérance nouvelle à ceux qui sont abandonnés et abattus au lieu de les condamner. Vous devez être des communicateurs d’espérance, car là où il y a l’espérance, c’est là où la grâce se manifeste.

Malgré la crainte d’être lapidée, malgré la foule et la stigmatisation des gens, elle s’efforça pour toucher le vêtement de Jésus. Non seulement elle fut guérie, mais aussi elle reçut le salut.

Ayez l’espérance au Dieu de l’espérance et ne vous lâchez point car il y a de l’espoir pour vous. Demeurez béni en Christ Jésus, amen.

Une méditation personnelle à faire (Matthieu 15:21 :28 et 2 Rois 4:22-27).

 

Rev. Dr Mamadou Karambiri