LA SOIF POUR L’ONCTION DE FEU


La présence de Dieu est partout, mais beaucoup de choses ne changent pas. Le chrétien a la présence de Dieu en lui, mais l’abomination que le monde d’aujourd’hui vit est presque sans précédent. La cause, est que nous ne sommes pas remplis de la soif pour l’onction de feu qui nous permettra de transformer le monde, alors que Dieu nous invite à l’invoquer : « Invoques-moi au jour de la détresse ; je te délivrerai, et tu me glorifieras» (Psaumes 50 : 15).


Invoquer Dieu est la solution qu’il nous faut pour résoudre les difficultés de quelque nature que ce soit. Mais, encore faut-il savoir invoquer Dieu pour qu’il intervienne. L’Apôtre Jacques nous nous montre comment : «La prière fervente du juste a une grande efficacité. Elie étant un homme de même nature que nous : il pria avec instance pour qu’il ne pleuve pas, et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois. Puis il pria de nouveau ; alors le ciel donna de la pluie et la terre produisit son fruit ».


Le roi Achazia, lui, a préféré invoquer un autre Dieu et cela lui a coûté la vie : «Or Achazia tomba par le treillis de sa chambre haute à Samarie, et il en fut malade. Il fit partir des messagers, et leur dit : Allez, consultez Baal Zebub, dieu d'Ékron, pour savoir si je guérirai de cette maladie. Mais l'ange de l'Éternel dit à Élie, le Thischbite : Lève-toi, monte à la rencontre des messagers du roi de Samarie, et dis-leur : Est-ce parce qu'il n'y a point de Dieu en Israël que vous allez consulter Baal Zebub, dieu d'Ékron ? C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel : Tu ne descendras pas du lit sur lequel tu es monté, car tu mourras. Et Élie s'en alla » (2 rois 1 : 2-4).


La prière d’Elie est un exemple que nous devons imiter car Elie était un homme comme nous. Comme Elie nous devons donc être capables d’invoquer Dieu et susciter sa réaction en toute circonstance. Pour ce faire, notre prière doit être de feu comme celle d’Elie car c’est grâce à l’onction de feu que celui-ci a pu fermer le ciel et a pu l’ouvri. C’est grâce cette onction également qu’Elie a fait descendre le feu sur son offrande devant les prophètes de Baal.


En prenant l’exemple d’Elie, l’Apôtre Jacques nous invite à élever le niveau de notre prière à celui d’Elie si nous voulons briser l’abomination qui sévit dans notre monde car c’est par le feu que cette abomination sera consummée. Il faut donc être capable de prier comme Elie pour faire descendre le feu de Dieu. En réalité, si les gens continuent d’aller consulter les charlatans et adorer les fétiches, c’est que nos prières n’ont pas atteint une intensité telle que le feu de Dieu descende.


Mais gloire soit rendu à Dieu de nous avoir donné des mentors tel que le Prophète Emmanuel SAWADOGO pour nous entraîner dans la prière de feu. Cependant, pour que nous puissions élever notre prière à un niveau qui fasse descendre le feu il nous faut au préalable être remplis de la soif pour l’onction de feu, demeurer dans la sanctification, le jeûne accompagné de prières devant le trône. C’est à ces conditions que le salut atteindra ceux qui sont encore dans les liens du malin grâce au feu auquel rien ne peut résister.
Que Dieu vous  bénisse.