IL FAUT BRISER LES PACTES CONCLUS AVEC LE DIABLE

Passage du jour

Actes 19 : 18-19
«Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu'ils avaient fait. Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde : on en estima la valeur à cinquante mille pièces d'argent».

De nos jours, de nombreux chrétiens n’ont pas suivi l’exemple des premiers chrétiens. Ces derniers, après leurs conversions sont venus confesser les pratiques idolâtres et sataniques qu’ils faisaient avant leur rencontre avec le Christ. La confession traduit un repentir sincère qui s’exprime à travers, entre autres, la l’abandon des pratiques sataniques, la destruction des outils et instruments de ces pratiques. Par cette attitude, les liens qui permet à Satan de les retenir sous sa contrainte sont brisés, rompus.

Si la conversion n’est pas suivie d’une rupture totale avec le royaume des ténèbres, que se passe t-il ? J’ai rencontré ou connu des chrétiens qui sont retournés à leurs anciennes pratiques idolâtres ou à leur ancienne vie de dépravation. Avant leur conversion, ils étaient des personnes qui exerçaient le charlatanisme, ou qui consultaient les charlatans. Ils étaient abonnés aux fétiches qu’ils conservaient dans leurs maisons. On y trouvait également des statuettes et des images destinées à des incantations ou des requêtes. Après leurs conversions, ils n’ont pas confessé ces pratiques et certains ont continué à garder avec eux les instruments ou les fétiches, se disant que, puisqu’ils ne pratiquent plus, il n’y a aucune conséquence. C’est une grave erreur car tant que vous n’avez pas brisé le pacte que vous aviez avec Satan de votre propre bouche et tant que vous continuerez à garder par devers vous quelque chose qui lui appartient il vous tient en laisse et peut vous rappeler à lui à tout moment.

Pour certains autres chrétiens, ce sont leurs parents qui ont conclu des pactes avec les démons pour qu’ils soient intelligents (1er de la classe), protégés contre des attaques d’autres démons, protégés contre la maladie. Certains se sont confiés aux fétiches pour pouvoir se marier, avoir un enfant ou pour obtenir un boulot, une élévation au service, bref, pour toute sortes de raisons.

Ce sont autant de liens qu’il faut briser par la confession et la destruction de tout objet de contact avec le diable. Ainsi, tout chrétien qui se trouve dans cette situation doit trouver un homme de Dieu pour briser ses liens. Autrement vous ne pourrez pas accomplir la mission que Dieu confie à chaque chrétien. Si vous demeurez inactif, le diable vous laissera tranquille. Mais si vous êtes dans ces conditions et que vous vous levez pour faire l’œuvre de Dieu, vous échouerez lamentablement. Or vous avez atteint un niveau où vous devez témoigner de Dieu avec efficacité. Il vous faut être libre pour le faire. Cela suppose que le pacte avec les démons soit brisé. Cette rupture doit être faite par celui qui a conclue le pacte, si non, même si on chasse le démon qui vous oppresse, il s’en ira à cause de la puissance de l’onction. Mais il reviendra immanquablement quelques temps après parce que le contrat entre vous et lui tient toujours.

Satan est patient. Si vous êtes un homme de Dieu, il attendra le temps qu’il faudra pour que votre chute entraîne une multitude d’autres pour agir. C’est à ce moment qu’il fait revenir dans le monde. Pour celui qui a conclu un pacte pour ses études, le diable lui refusera par exemple du boulot aux termes des études. Avec un pacte pour avoir du travail, on constate généralement que le salaire quelque soit son montant, est dilapidé pour des futilités ou des dépenses nécessaires provoquées (maladie par exemple). Les pactes pour avoir un époux ou une épouse se traduit par un couple désuni.

Le pacte peut être subtil et passer inaperçu. En effet, le simple fait de lire des livres de magie ou d’ésotérisme et d’essayer de le mettre en pratique est perçu par Satan comme un pacte avec lui. Le fait de faire des gestes ou de prononcer certains mots recommandé par les livres constitue des liens que l’on a établis avec le diable. Détenir les photos des anciennes copines ou copains alors qu’on est maintenant marié constitue des pactes

Tout chrétien doit donc faire une introspection et bien réfléchir pour voir s’il n’y a pas toujours dans sa vie des pactes non brisés. Le fait de ne pas pouvoir prier, jeûner, lire la Bible ; le fait de stagner sur le plan social, financier ou professionnel, les disputes incessantes dans le couples doivent nous suggérer cette introspection. Si vous découvrez des pactes non brisés, approchez-vous d’un homme de Dieu que l’Esprit de Dieu vous aura indiqué pour qu’il vous aide à rompre avec l’ennemi.

Soyez bénis !    

Message du dimanche 7 août 2011
CIMIDI

Prophète Emmanuel SAWADOGO