Le présent message fait partie d’une série de douze messages livrés par le CIMIDI pour le réveil de l’Église à travers le raffermissement de la foi chrétienne grâce à une confrontation victorieuse avec le monde des ténèbres. Ces messages ont pour socle le passage de1 Rois 18 : 19-39. Il fut un temps en Israël où les gens vivaient dans une grande confusion. Il y avait tellement de dieux si bien que le véritable Dieu, celui d’Israël, était simplement confondu à la multitude des dieux. Il y eut donc une confrontation pour déterminer qui était le vrai Dieu. Au terme de cette confrontation devant tout le peuple d’Israël entre Elie et 850 prophètes de Baal et d’Astarté, la réponse de Dieu par le feu, consumant le sacrifice d’Elie, força Israël à reconnaître que c’est l’Éternel qui était Dieu. Ce fut le premier réveil et cela se passa sous le règne du roi Achab. Pour que l’Éternel réponde par le feu, Elie a dû d’abord reconstruire l’autel qui était tombé. Il est dit aux versets 30 à 32 : «…Et Élie rétablit l'autel de l'Éternel, qui avait été renversé. Il prit douze pierres d'après le nombre des tribus des fils de Jacob, auquel l'Éternel avait dit : Israël sera ton nom ; et il bâtit avec ces pierres un autel au nom de l'Éternel ».C’est sur cet autel qu’Elie déposa son sacrifice avant d’invoquer l’Éternel. Aujourd’hui, nos prières représentent le sacrifice d’Elie; les douze pierres qui représentent les douze fils de Jacob qu’Elie a utilisé pour bâtir l’autel sont douze comportements, attitudes, ou caractéristiques que l’Église et les chrétiens doivent avoir pour que, sur cet autel, ils puissent adresser leurs prières à Dieu qui répondra alors par le feu. C’est la prière de feu effectuée sur les douze pierres comportementales du chrétien qui provoquera le réveil et confondra les adeptes du monde des ténèbres. Or de nos jours, l’autel de la prière est tombé. Nos prières reposent sur des vies chrétiennes désordonnées qui font que ses prières ne sont pas de feu.

Joseph est le onzième fils de Jacob et le premier de Rachel. Son nom signifie « Dieu ajoute », il veut dire également adoration et louanges. Joseph représente la onzième pierre de l’autel dressé par Elie. Bien-aimés frères et sœurs, l’adoration et la louange sont aussi importantes que la prière, en ce qu’elles nous donnent d’exprimer notre reconnaissance à Dieu pour son amour, sa présence dans notre vie et les bienfaits dont il  nous comble.

L’adoration n’est rendue qu’à Dieu seul pour glorifier et élever son saint Nom. Dieu nous a créés à son image en nous élevant au-dessus des anges. Il est important de rendre gloire à Dieu en toutes circonstances car il est le rémunérateur de toutes choses. L’adoration est un ordre divin comme le révèle Mt 4 :10 « Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul ».
Le salut nous est donné par l’œuvre achevé de son fils Jésus Christ sur la croix, pour qu’en lui nous ayons part aux bénédictions du royaume des cieux. La parole déclare dans Hébreux 11 :6 « … car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent », de même nous devons aimer Dieu pour pouvoir l’adorer.


Le prophète Elie s’appuyait constamment sur la parole de Dieu et s’en imprégnait dans une pleine confiance. Il adorait Dieu et le Seigneur agréa son offrande et fit descendre le feu pour consumer l’holocauste dressé pour défier Baal, ses prophètes et les astartés. Tout le peuple présent reconnut la puissance du Dieu d’Elie face à Baal et à ses prophètes. Il est important de souligner que l’adoration et la louange (Joseph) était la onzième pierre sur laquelle Elie avait établi l’autel. Elie était conscient que l’adoration et la louange étaient des fondements solides pour toucher le cœur de Dieu et l’amener à intervenir en sa faveur dans cette confrontation contre Achab et les faux dieux (Baal) qu’il vénérait.
Il est écrit dans Matthieu 22 :37-38« Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée,  C'est le premier et le plus grand commandement». Grâce à son amour pour le Père, Jésus resta ferme face à la tentation du diable, venu l’éprouver dans le désert. Elie a triomphé de baal et de ses prophètes à cause de son attachement à Dieu.


De même Joseph adorait Dieu et lui seul.Il plaça toute sa confiance en lui et rejeta les dieux de Pharaon. Il regarda à Dieu seul et la Bible nous révèle que la toute-puissante main de Dieu était sur lui et lui donna d’être vainqueur dans toutes les tribulations qui se présentaient contre lui. Ainsi, malgré le mensonge de la femme de Potiphar qui l’accusait d’adultère, il resta ferme et Dieu changea l’histoire de sa vie en l’établissement au-dessus de toute l’Egypte ; ce qui permit à toute sa famille de survivre lors de la grande famine de l’époque.


Il est important pour nous d’adorer Dieu comme Joseph l’a fait. Les manières d’adorer Dieu sont nombreuses et concourent tous à lui rendre gloire. La musique, les chants, la danse et tous les instruments de louanges sont à mettre en œuvre pour dire à Dieu combien il est grand. Dans 2 Samuel 6 :5 il est dit : « David et toute la maison d'Israël jouaient devant l'Éternel de toutes sortes d'instruments de bois de cyprès, des harpes, des luths, des tambourins, des sistres et des cymbales ». Les sons des instruments parlent à Dieu et touchent son cœur et l’amène à nous répondre. Il est rapporté dans 2 Rois 3 :15-17 «Maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Et comme le joueur de harpe jouait, la main de l'Éternel fut sur Élisée. Et il dit : Ainsi parle l'Éternel : Faites dans cette vallée des fosses, des fosses ! Car ainsi parle l'Éternel : Vous n'apercevrez point de vent et vous ne verrez point de pluie, et cette vallée se remplira d'eau, et vous boirez, vous, vos troupeaux et votre bétail ». Le Rois Josaphat confronté à une adversité, le manque d’eau, consulta Elisée , le Prophète de Dieu, lequel demanda la présence d’un joueur de harpe. Le son de la harpe toucha le cœur de Dieu qui révéla à Elisée les voies à suivre pour vaincre les difficultés qui se présentaient à lui.


Le son des instruments ont aussi le pouvoir et la capacité de chasser les démons et les esprits impurs. C’est ce que David faisait en jouant de la harpe chaque fois que Saül était tourmenté par l’esprit impur.
Au travers du livre de l’Apocalypse qui montre les choses qui doivent arriver bientôt, Dieu nous révèle l’adoration qui lui est faite à perpétuité par des Saint,Saint,Saint,est l’Eternel des Armées dans les cieux par des milliers d’anges. Il nous montre aussi les vingt-quatre vieillards et les quatre êtres vivants autour du trône entrain d’adorer continuellement Dieu. L’adoration est sans limite et rencontre l’assentiment de Dieu.   


Frères et sœurs, que nos bouches, nos mains, nos corps et tout notre être célèbrent la seigneurie et la magnificence de Dieu. Dieu prend plaisir à écouter nos chants et nos paroles d’adoration de même qu’il agrée nos postures d’adoration et notre disposition de cœur d’adorateur. C’est dans l’adoration qu’il nous bénit et ouvre les portes qui étaient fermées devant nous pour agir en notre faveur.


Tout comme l’adoration est une obligation, la louange est aussi un devoir et ne dépend pas de notre humeur, des sentiments ou des circonstances.Job a dit déclaré : « Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L'Éternel a donné, et l'Éternel a ôté ; que le nom de l'Éternel soit béni !»(Job1:21). La louange est la marque des enfants de Dieu ; elle témoigne des bienfaits de Dieu dans nos vies, de son amour et de sa fidélité, de ses projets merveilleux (Esaïe 25.1) et de son salut (Luc1/68-75).


A l’opposé,  le refus de rendre gloire à Dieu est le signe des impies, Romains 1 :21« puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres ». Tout comme l’adoration, la louange annonce bien souvent la prière et appelle la participation de tout notre corps par des chants, des danses et des instruments de musique à la gloire de Dieu. Nous devons considérer le fait que Dieu est à nos côtés quelles que soient les circonstances ; et cela mérite que par des actions de grâces nous lui manifestions notre reconnaissance. Nous ne pourrons jamais finir de dénombrer les bienfaits de Dieu dans nos vies. Soyons fidèles à l’Eternel comme le livre des proverbes nous le recommande « Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur, Et ne t'appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers » (Proverbes 3 :5-6). Reconnaître Dieu dans toutes nos voies est le début de l’adoration et de la louange.


Evangéliste Eugénie Ouédraogo

Redaction CIMIDI